Sélectionner une page

Le recrutement digital est-il l’avenir ?

Avec la digitalisation des entreprises et la dématérialisation de nombreux processus, propulsé par la crise sanitaire que nous avons traversée, de plus en plus de grandes entreprises optent pour un recrutement digital.

L’avancée du numérique dans notre société et le recours au télétravail ont favorisé l’émergence de ce mode de recrutement.

La quasi-totalité des entreprises utilisent déjà en partie ce recrutement dit digital, ne serait-ce que pour publier et partager leurs offres d’emplois, mais quand est-il des entreprises qui basent la totalité de leur processus de recrutement sur le cloud et le Big Data ?

De quoi s’agit-il ?

Lorsque l’on parle de recrutement digital, nous faisons référence à l’utilisation numérique, d’outils digitaux et d’interfaces connectées pour simplifier le processus de recrutement qui devient partiellement ou totalement dématérialisé.

Quels avantages pour une telle pratique ?

Une des raisons principales pour lesquelles certaines entreprises ont adopté ce mode de recrutement récemment est que celui-ci leur a permis de continuer leur activité durant la crise sanitaire.

Avec plusieurs confinements qui ont imposé et fortement conseillé le télétravail pendant plus d’un an et demi, les services RH ont du s’adapter pour continuer à recruter malgré les circonstances.

Passer par le web, les jobboards, les réseaux sociaux et sites d’entreprises pour effectuer tous leurs recrutements leur ont permis d’apporter les ressources nécessaires au développement de leur entreprise pendant la crise.

Le recrutement digital s’impose aussi comme la solution pour les entreprises fonctionnant en full remote.

Par l’utilisation d’outils digitaux spécialisés en recrutement, l’entreprise fait aussi des économies de temps avec le traitement automatisé des candidatures. Il rend les actions plus directes et plus simples, en un clic, votre offre est partagée et multidiffusée, en un clic un candidat peut y soumettre son profil et son cv vous parvient automatiquement.

Quand on observe la dynamique du marché du recrutement en France, recruter avec le digital est le moyen le plus efficace pour faire face à la concurrence. En détectant plus rapidement les profils que vous recherchez et en diminuant la durée de vos processus de recrutement, vous disposerez d’un avantage compétitif sur vos concurrents directs.

De plus, utiliser partiellement ou totalement le digital est aussi une solution pour attirer les candidats et répondre à leurs attentes.

Dans une société de plus en plus connectée, les travailleurs attendent de pouvoir postuler de n’importe où et n’importe quand sur leur smartphone.

Une entreprise présente sur les réseaux professionnels ou autres, et dont les informations et sa culture sont facilement accessibles ne peut qu’attirer les candidats et se démarquer des autres.

Quelle démarche pour un recrutement digital ?

Comme pour un processus de recrutement classique, les étapes clés restent les mêmes. Après la définition du besoin, vient la publication de l’offre, la phase de sourcing, les premiers échanges et entretiens avec le candidat, la sélection et l’intégration.

Ce que l’apparition du digital dans ce processus va changer est l’utilisation à chaque étape d’outils spécifiques, tel qu’un ATS pour le suivi des candidatures ou un logiciel SIRH.

→ Partager votre offre d’emploi à travers le web

Pour exploiter au mieux les outils existants, rédigez une offre attractive, claire et concise, dans laquelle le candidat peut se projeter dans votre entreprise.

Multidiffuser votre offre à la fois sur le site de votre organisation, sur les jobboards (Apec, Cadre Emploi, Indeed, Monster, etc) en prenant le soin de choisir ces interfaces en fonction de votre secteur d’activité et du profil que vous recherchez.

Vous pouvez également passer par des réseaux professionnels tels que LinkedIn.

→ Sourcer vos candidats

La phase de sourcing va être la plus longue, notamment par le périmètre qu’elle va couvrir. Quel que soit votre secteur et le profil que vous convoitez, c’est une étape clé que les entreprises confient souvent et de plus en plus à des cabinets spécialisés dotés de nombreux outils.


Si toutefois vous vous lancez vous-même dans la quête de vos candidats, vous devez être présent sur le plus de réseaux possible, ou du moins les plus pertinents vis-à-vis de votre besoin. Vous pouvez également nouer des partenariats avec les grandes écoles.

→ Les premiers entretiens

Si vous décidez que l’étape des entretiens se fait aussi par la voie du digital, vous devez passer par des plateformes spécifiques, tel que Zoom, Teams, ou Google Meet. 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’absence de rencontre physique entre l’entreprise et le candidat n’impacte pas la qualité de l’entretien. Il peut au contraire être un moyen d’éviter les biais cognitifs ou encore de vérifier que le candidat est à l’aise avec l’utilisation du numérique.

Vous pouvez également faire passer des tests à distance pour compléter votre évaluation des compétences.

Pour conclure ce processus d’embauche et cet article, la dernière phase est l’étape de l’intégration du candidat et à plus long terme, sa fidélisation.

Il ne peut y avoir de recrutement digital et de levier de fidélisation sans un développement de votre marque employeur. Montrer votre culture d’entreprise et vos conditions de travail est cruciale pour attirer de nouveaux talents.

Véritable vitrine de votre entreprise, la marque employeur va être un facteur de choix décisif pour les candidats, il est donc nécessaire de soigner votre image via le partage de contenus sur les réseaux ou sur le site de votre entreprise.