Sélectionner une page

La digitalisation des RH

Selon une étude réalisée par l’ANDRH, première communauté de professionnels RH, un tiers des DRH misent sur une digitalisation rapide de leur entreprise. Cette tendance s’est évidemment accentuée avec la crise sanitaire qui a précipité les entreprises à digitaliser certains processus. Néanmoins, mettre en place de tels changements dans une entreprise ne s’improvise pas.

Digitalisation des RH, de quoi parle-t-on ?

Qu’il y eu crise sanitaire ou non, le monde du travail était déjà dans une phase de transition numérique. La plupart des RH estiment que c’est à eux d’introduire la culture du digital dans leur entreprise. Seulement beaucoup ne se considèrent pas assez à l’aise avec les outils numériques pour se lancer totalement dans une digitalisation des processus RH.

Dématérialiser les ressources humaines de son entreprise nécessite de passer par de nombreux procédés et de maitriser plusieurs outils numériques. Ces compétences là ne s’acquiert pas sans formation. Automatiser ces processus exige d’acquérir certaines techniques numériques afin d’organiser de nouvelles façons de travailler.

La digitalisation des RH a pour objectif une meilleure gestion des ressources humaines de l’entreprise par le digital, et ce à tous les niveaux :

  • recrutement
  • formation
  • signature de contrats
  • gestion de la paie
  • envoie des fiches de paie
  • gestion du personnel 
  • communication
  • développement de la QVT
  • suivi des performances RH
  • suivi de la GPEC

Digitaliser ces opérations permet un gain de temps avec la suppression de nombreuses petites tâches manuelles. Cela laisse davantage le temps aux RH de se concentrer sur d’autres sujets tel que le bien-être au travail ou le développement d’une politique RSE par exemple.

Avec cette nouvelle organisation du travail, les décisions stratégiques sont prises plus rapidement et diffuser instantanément à l’ensemble des collaborateurs concernés.

La marche à suivre

La première étape est d’établir les objectifs de la mise en place d’une telle démarche. Gagner du temps, fluidifier la communication au sein de l’entreprise, diminuer certains coûts, ou est-ce plutôt des ambitions écologiques ?

Il faut que ces motivations correspondent à l’identité de votre entreprise afin que chaque collaborateur puisse s’impliquer dans ces changements. 

Une fois les besoins définis, place à l’organisation. Structurer sa démarche de digitalisation en amont est cruciale, de même que communiquer la stratégie à l’ensemble des collaborateurs. 

Après l’établissement des besoins, vient la définition des objectifs et du budget que vous allez allouer à la dématérialisation de ces processus.

Afin de suivre l’évolution de cette démarche et ses résultats, vous pouvez utiliser des indicateurs et définir des KPIs. Ils permettront de mesurer la performance de qualité, de productivité ou encore de capacité. Vous pourrez ainsi voir ce qu’il faut approfondir et les points qui nécessitent une réorganisation ou un changement de stratégie.

Vous pouvez par exemple utiliser un KPI pour mesurer le climat de bien-être de votre entreprise.

Vient ensuite le choix des ressources et des outils qui vous permettront de structurer et d’harmoniser les tâches dans un langage commun à tous. 

L’entreprise peut s’équiper de logiciels de gestion de GPEC, de gestion des congés et absences ou encore de gestion des talents.

De nombreuses entreprises disposent déjà de SIRH mais vous pouvez également vous aider de l’IA.

Une fois les outils et logiciels choisis, vous pouvez vous servir de formations, d’e-learning, afin de former les équipes en charge de cette transition numérique. Il est crucial que les collaborateurs en charge de ce projet soient formés à l’utilisation d’outils numériques.

Enfin, afin d’accompagner le changement et d’assurer une bonne coopération de la part de chaque collaborateur de l’entreprise, il est nécessaire de mettre en place une campagne de communication. Cela permettra d’impliquer davantage vos salariés, qui pourront, à l’issue du projet, vous aider à améliorer cette digitalisation des RH.

Les professionnels RH savent que l’avenir de leur métier passe par le digital et l’analyse de données. L’enjeu est de savoir comment les exploiter afin d’être en mesure d’améliorer en continu ces processus de digitalisation. 

Tout le monde a à y gagner, cela permet de centraliser les informations tout en sécurisant les données RH. En plus de promouvoir une certaine interactivité entre les collaborateurs, la visibilité gagnée grâce aux indicateurs permet un meilleur suivi global de chaque salarié.